Blog : des nouvelles de ouf !

Le minimalisme

*Le minimalisme*

Je profite de mes vacances pour me recentrer sur un point qui me parait essentiel et que j’aimerais beaucoup mettre en œuvre dans ma vie : un mode de vie minimaliste. 

J’ai déjà fait pas mal de tri dans mes fringues, mes papiers, ma cuisine et ma salle de bain bien évidemment. Il me reste encore pas mal de boulot mais je ne perds pas espoir qu’un jour je puisse accéder à une certaine sérénité par rapport à ma vie où des fois, on peut le dire, c’est grave le bordel. 

J’ai découvert cette philosophie grâce à Elodie WERY And Co qui, je t’assure, a changé ma vie. 

Puis, comme à chaque fois qu’un sujet m’intéresse, j’ai grave potassé. Bon OK ; j’ai acheté une dizaine de livres sur le désencombrement. Ouai, je sais, c’est paradoxal mais après je compte en faire des origamis en forme d’écureuils. 

J’ai commencé par Dominique Loreau. « L’art de la simplicité » et « l’art de l’essentiel ». Livres qui sont sensiblement .. les mêmes. Je n’ai pas du tout aimé. J’suis ok sur le fond mais la forme me semble un peu trop perchée selon moi. Je ne suis pas vraiment quelqu’un de spirituel tu en conviendras. Je ne suis pas non plus une grande philosophe. Par exemple un jour, j’ai commencé le Gai Gavoir de Nietzsche, … je suis restée bloquée pendant 2 semaines sur la première page, j’ai finalement donné le livre à une pote que je n’ai plus jamais revue. Coïncidence ? Je ne crois pas. 

Dominique Loreau parle par exemple du fait qu’une femme doit être mince pour être belle….. je ne suis pas d’accord. Moi je veux juste ranger et organiser ma maison, pas qu’on me file encore plus de complexes merci. 

Ensuite ,elle dit qu’on doit remercier les objets qu’on a utilisé et dont on se sépare… mwai, ça aussi c’est un peu trop fondu pour moi. Limite je pourrais lancer une tasse de thé très fort sur mon mur en hurlant « j’ai jamais pu t’encadrer s**** » mais pour le reste ça sera sans moi. 

Je n’ai pas lu Marie Kondo. J’ai vu passer quelques articles où elle dit, entre autres, qu’il faut prendre chaque objet et analyser l’émotion qu’il te procure. Personnellement si je prends ma bouilloire, il ne se passe rien, nada, qued ; je ne suis pas au bord des larmes et je ne ressens aucune émotion particulière. Cela fait-il de moi un monstre insensible ? 

Bref , la dimension spirituelle du désencombrement, tu l’auras compris, ce n’est pas pour moi. Je suis plutôt du genre esprit cartésien et au vu des articles que j’écris, j’espère que tu l’auras compris. 

Faire le vide, ranger et trier cela procure un sentiment de liberté et de sérénité ça c’est certain. Mais de là à ce que tu me retrouves pieds nus en robe de lin à écouter des chants Tibétain dans ma maison à siroter une tasse de rosée du matin tout en remerciant ma machine à café d’être aussi belle c’est que je suis défoncée, soyons réalistes. 

Par contre, là où j’ai compris et analysé énormément de choses c’est en regardant toutes les vidéos d’ Elodie WERY And Co J’ai également acheté toutes ses séances d’initiation et je suis sa page facebook avec grand intérêt. 
Si tu ne la connais pas et que tu trouves que ta vie se résume à ranger ta baraque, courir après le temps et être tout le temps débordé.e, cours voir ce qu’elle fait c’est cadeau 

😉 
Elle sort un livre en Novembre et je suis dans un état de surexcitation démentielle à l’idée de pouvoir le lire. 

On peut savoir pourquoi tu nous racontes tout ça cousine ? 

Parce que les produits wash wash cousin font totalement partie de la démarche minimaliste. 
En effet, en rentrant dans le minimalisme, il faut repenser tout son mode de fonctionnement et le zéro déchet devient peu à peu une évidence. 
Avoir un seul savon solide, un seul shampoing solide, un seul déo, un seul démaquillant etc,…. te fait prendre conscience, je l’espère, qu’avec moins on : 
1. fait des économies 
2.libère de la place dans sa maison ET dans son esprit 
3. ne dézingue pas la planète.

Et toi ? Tu connais le désencombrement ? tu le pratiques ? Tu as des livres/ blogs/ pages facebook (bienveillantes) de références que tu loves plus que tout ?

Allez, j’te laisse, je vais jeter la batterie de mon mec en la remerciant bien de m’exploser les tympans depuis 10 mois#COMMENTCA

SCI vc SCS vs SAF

Il est temps de remettre le shampoing au milieu de la salle de bain concernant notre tensioactif VS les savons SAF (Saponifiés à froid) et le Sodium Coco Sulfate.

Comme vous le savez déjà, nous utilisons le tensioactif Sodium Cocoyl Isethionate (SCI) dans nos shampoings. 
Tout d’abord, Sache que ce n’est pas notre faute s’il a un nom de m**** #Onvapassementir.

Le mot « tensioactif » ne doit pas vous faire peur. Comme pour tout il en existe des chouettes , des moins chouettes et des sacrément pourris #Commelesgensdanslavraieviequoi#Benquoi

Qu’est-ce qu’un tensioactif ? C’est une molécule qui possède 2 polarités (l’une lipophile et l’autre hydrophile. C’est sa double polarité qui confère au savon son pouvoir détergent) Point à la ligne.#Puntaandelijn#Commentjsuistroppolyglotte

UN SAF EST DONC UN TENSIOACTIF ! (Qui contient également de la glycérine, une fraction d’eau, des insaponifiables et des huiles « libres », etc) 

Le savon saponifié à froid c’est cool bien évidemment. Cependant, il est grand temps d’arrêter de le glorifier et de vous faire croire qu’on peut l’utiliser à toutes les sauces ( STP NE TE LAVE PAS les cheveux avec et ne le balance PAS dans ta machine à laver).

Pour saponifier des huiles végétales tu as besoin d’une base forte : La soude caustique (pour faire un savon solide).
J’espère que tu es au courant que la soude caustique, elle ne pousse pas dans ton jardin et qu’elle est issue de la chimie de synthèse. 

Alors affirmer que le saf est la panacée en matière d’écologie cela me semble légèrement abusif.( Même si ça reste évidemment le maître choix pour laver ton joli body ) 

–> Voici un article qui illustre mes propos : http://www.institutdusavon.fr/2018/07/23/allegations-naturel-et-bio-en-saf-attention/ ( Merci à Lîdjeupour le partage)

Nous, on ne te proposera jamais un SAF en tant que shampoing car on n’a pas envie que tu aies l’air d’un.e dépressif.ve qui n’a plus le courage de se laver les cheveux ( Voir mon article sur la différence entre le SAF et les shampoings solides): https://bit.ly/2Fwi0xs

Le prix de revient d’un saf est bcp moins cher et surtout bien moins galère à fabriquer. Donc on fait ce qu’on peut mon pote mais moi perso, ce n’est pas parce que je fais du zéro déchet que je renoncerai à mon apparence de sitôt. #Helloyou

“Ouaiiiii mais ton shampoing il est plus cher que celui de petitelibelluleetpoussièredétoileenslip”

Avant tout, merci de regarder les grammages avant de crier au loup, d’organiser une manif et de nous envoyer une bombe nucléaire.

Ensuite
– Comparons ce qui est comparable. Si la liste des ingrédients commence par Sodium+ …quelque chose en ate ( Ex Sodium Cocoate) c’est un savon saf maggle et PAS un SHAMPOING.

– Si dans la liste des ingrédients il est écrit Sodium Coco sulfate. 1, lâche ce truc, 2. Trouves en un autre. ( le Sodium coco sulfate n’a rien à envier au sodium laureth sulfate #àpeudechoseprès, tu trouveras plein d’articles sur le sujet , demande à ton ami google. Le SCS est vachement moins cher que le SCI également.) 

– S’il n’y a pas de liste d’ingrédients sous leur dénomination INCI…. COURS LOIN ( j’ai vu passer des meufs qui écrivaient Sodium Coco dans leur liste d’ingrédients car elles ne voulaient pas écrire sulfate… c’est évidemment tout à fait illégal et parfaitement honteux. Tu as le droit de savoir ce que tu utilises ! ) 

– Il n’y a pas de point 4. Sauf si tu veux rajouter quelque chose, fais toi plaisir en commentaire. 

Je vous ai déjà parlé de la perfection tout ça? 

C’était Christel pour Wash Wash Cousin en toute transparence. 

PS : j’vais bientôt avoir un blog. Toi aussi tu es surexité(e) à cette idée ? 

Allez j te laisse j’vais commander des sulfates. #COMMENTCA?

Mise au point concernant notre tensioactif: le SCI

Nous utilisons du SCI pour formuler nos shampoings.

Le sodium cocoyl isethionate est le résultat d’une estérification.
Sérieux Wash Wash Cousin, avec quoi tu viens ?  

Bon, c’est pas si compliqué ! Une estérification c’est la transformation en ester ; formation d’un ester par réaction d’un acide avec un alcool ou avec un phénol…
T’as rien capté ? C’est normal #moinonplus

Pour le SCI : c’est donc une réaction entre un acide gras ( de l’huile de coco, d’où le mot cocoyl) et le sodium iséthionate . 
Cerise sur le shampoing, il n’y a pas besoin de catalyseur à base d’acide chlorhydrique par exemple.

C’est quoooooiiii un catalyseur ? Un catalyseur c’est une substance qui augmente une réaction. 
Disons, pour faire simple que c’est comme le verre qui te fait passer de l’état « Ouh là je suis pompette moi » à celui de : « Hey, regardez tous, j’ai des boutons sur les fesses, j’envoie un mail à ma/mon boss pour le lui dire. File moi la téquila, j’rentre plus jamais chez moi »

Pour le sodium cocoyl isethionate il est vrai que pour le fabriquer, on utilise de l’oxyde d’éthylène mais ce dernier est complètement transformé. ( au même titre que nous utilisons de la soude caustique pour créer une réaction de saponification cela dit en passant)

J’ai un exemple de ouf ici : 
Prenons de l’acide chlorydrique( HCl) d’une part et de la soude caustique( NAOH) d’autre part. 
Mélange les deux et tu obtiens….. de l’eau salée.

Matte ça : HCl + NaOH = NaCl + H2O. 

Pourtant on est d’accord que l’un et l’autre séparément sont carrément dangereux. 
Baaaaaah c’est plus ou moins pareil pour créer du SCI 

Tu as comprenu ? 

En résumé : Le sodium cocoyl est un tensioactif anionique totalement biodégradable et donc non toxique pour la vie aquatique. 

Je terminerai en citant Rita Stiens Auteure/Ecrivaine/Autrice #entourelabonneréponse de “la vérité sur les cosmétiques”#Monlivredechevet

La difficile quête de la nature : « On ne peut pas reprocher à la chimie tout ce qui la discréditée. Personne (le fabricant de produits cosmétique) ne peut utiliser une amande, une feuille ou une fleur de camomille à l’état pure. La chimie doit à son ancêtre ,l’alchimie, de nombreux procédés et découvertes nécessaires pour accéder au potentiel naturel d’une matière première… »

Quant à ceux qui pensent que la nature est inoffensive, notez que, par exemple, l’ amanite phalloide fait partie des champignons vénéneux les plus dangereux de la terre. En ingurgiter te flingue les reins et le foie souvent de manière fatale.

Encore une fois, la perfection n’existe pas! 

Allez j’te laisse j’vais cueillir des champignons à l’aveuglette #COMMENTCA

Merci à mon pote chimiste Régis pour ses lumières 

🙂

 

Pourquoi nos savons sont-ils colorés ?

Tu l’as remarqué, chacun de nos savons est coloré différemment. 
Pourquoi Wash Wash Cousin POURQUOIIIIIIIII ( à hurler tout en haut d’une falaise dans un cri déchirant #STP

Pour 4 raisons :

1) Parce qu’on a voulu simplifier notre message. Nous avons attribué un code couleur à une senteur. Par exemple notre savon au lavandin est mauve, notre savon à la menthe verte est … vert. 
Ouai on a trop d’imagination au labo, on est trop de oufs malades guedins.

2) Pour EVITER que tout le monde ne nous envoie un mail toutes les 5 minutes pour savoir quel savon est lequel ( pour ceux qui commandent en vrac) . Le saviez-tu ? Les savons en vrac mis ensemble absorbent les odeurs les uns des autres, #ilssontensymbiosequoi

3) Parce que c’est joli. Non ?

4) Parce que

Wash Wash cousin Pourquoi tes colorants sont notés CI avec des chiffres chelous à coté ? 

C’est le code de ma carte de banque. 

Plus sérieusement CI signifie Color Index qui signifie Index des couleurs ; c’est un index qui te dit ,en fonction de la couleur utilisée dans ton produit, quel est son code couleur. Il en existe des biens et des pas biens #Commepourtout

Forcément je n’ai pas vraiment besoin de te dire qu’on utilise des couleurs naturelles. Si ? Ok AlOooooooorrrs ,sache-le, on utilise des pigments minéraux, des ocres, des épices, etc etc des trucs naturels quoi.

T’as comprenu ?

Allez j’te laisse j’vais éclater des cochenilles pour faire du rouge Carmin#COMMENTCA

 

Le prix de nos produits: les shampoings

 

Article n°1 : les shampoings ( si tu es perspicace #biensûrtules, tu auras compris que je vais faire pareil avec tous nos produits #tropbalaizemaggle ) 

Aujourd’hui je me suis lavée les cheveux avec des sulfates et après j’ai balancé des silicones dedans.

Mais ENFIN POURQUOI COUSINE ? T’as craqué ? 

Oui, bon, je craque plus ou moins tous les deux jours, mais c’était surtout pour faire une étude comparative entre les quantités utilisées d’une part avec des produits liquides ET les produits wash wash cousin d’autre part. 

Non, cette étude n’est pas une étude randomisée en double aveugle. De tte façon personne ne pige ce que c’est et entre nous on s’en bas les steaks vegan non? Cette étude n’a pas non plus été faite sous le contrôle d’un huissier mais si quelqu’un en connait 1 de disons 1m80, blond aux yeux bleus, avec une affinité certaine pour les concerts de métal, on peut s’arranger #Jedeconne #balancetonporcETtongeldouche

Les résultats sont édifiants 

Voici ce qu’il en ressort : 

J’ai commencé par le pire, un peu comme quand on t’oblige à boire de la cara lors de ton baptême estudiantin et qu’ensuite on te file une vraie bière, dans un vrai verre et qu’on te demande comment tu vas#Bonheursuprême

1) Shampoing Extraordinary Oil d’une marque dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom
Inci : AQUA, SODIUM LAURETH SULFATE, COCO-BETAINE, LAURETH-5 CARBOXYLIC ACID, COCAMIDE MIPA, SODIUM CHLORIDE, CI 19140, CHAMOMILLA RECUTITA EXTRACT, COCOS NUCIFERA OIL, TOCOPHEROL, SODIUM BENZOATE, SODIUM HYDROXIDE, HYDROXYPROPYLTRIMONIUM HYDROLYZED WHEAT PROTEIN, SODIUM ACETATE, HYDROXYCITRONELLAL, PHENOXYETHANOL, PEG-55 PROPYLENE GLYCOL OLEATE, PEG-60 HYDROGENATED CASTOR OIL, ARGININE, ARGANIA SPINOSA KERNEL OIL, POLYQUATERNIUM-10, SALICYLIC ACID, HELIANTHUS ANNUUS SEED OIL, BENZYL SALICYLATE, BENZYL ALCOHOL, ISOSTEARYL NEOPENTANOATE, AMODIMETHICONE, PROPYLENE GLYCOL, ISOPROPYL ALCOHOL, CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE, ALPHA-ISOMETHYL IONONE, SERINE, CARAMEL, CITRIC ACID, GLUTAMIC ACID, HEXYLENE GLYCOL, GLYCINE SOJA OIL, PHYLLANTHUS EMBLICA FRUIT EXTRACT, PERFUME. F.I.L. C178760/1

T’as vomi ? Moi aussi !
Sans te faire un détail de toute la liste, sache que ce shampoing contient 70% d’eau, 20% de tensioactif sulfaté (PaaaAaas bien) , les 10% restants : colorants, parfum, modificateur de rhéologie ( épaississants genre) , conservateurs, actifs, correcteurs de PH,… 
*Ces chiffres sont donnés à titre indicatifs et peuvent varier d’un fournisseur à l’autre mais comme ça t’as une idée Roger. 

Prix ? : 4,09 balles pour 250 ml (poids net) 

2) Après avoir vomi dans la douche de ma maman #HelloMum j’ai foutu de l’huile de coco dans mes cheveux pour les « re-salir » et j ‘suis repartie sous la douche avec un shampoing wash wash cousin, celui pour cheveux secs précisément.

Prix : 12,50 / 70g 

« NON MAIS C EST CHHHHHEEEEERRRR ,.. attends, lis le reste mon pote

Résultats du test 

Poids du shampoing 1 avant utilisation : 282,5g
Poids du shampoing 1 après utilisation : 263,5g

Poids du shampoing WWC avant utilisation : 76,5 ( T’as vu Cousine, on les vend 70g mais en réalité ils font toujours plus COMMENT ON EST TROP SYYYMMPAAA SARACE 
Poids du shampoing WWC après utilisation : 75, 76 g 

j’ai utilisé une balance plus précise pour cette pesée car avec mon autre balance elle affichait 76g , .. toujours dans un soucis de transparence donc. Wesh

DONC : 
Quantité utilisée avec un shampoing liquide : 19 grammes
Quantité utilisée avec un shampoing WWC : 0,74 grammes… (on va arrondir à 1 gramme pour plus de facilité) 

En termes de durée, 

Pour le shampoing 1 on peut donc faire le calcul scientifique suivant : si on se lave les cheveux 3X par semaine on utilisera donc 57 g. 250 /57= 4,38 : tu garderas donc ton shampoing 4 semaines 

Pour le shampoing wash wash cousin : 1*3= 3 ( oui , ça se voit hein que j’ai été prof non ?) 70/3 : 23 semaines donc 5,8 mois . 
Maintenant ,entendons-nous bien, et souviens toi : il faut tenir compte du nombre de personne qui utilisera ce shampoing, de la longueur de tes cheveux, de la direction du vent, du fait que tu le fasses bien sécher entre chaque utilisation et du carré de l’hypoténuse de l’angle droit de ta douche.

En conclusion, le bad gamme (contraction de bas de et Bad qui signifie paaaaaassss bien en anglais ;-)) est beaucoup plus cher que nos produits. Nos shampoings sont peut-être plus chers à l’achat, mais sur la qualité et sur la durée tu y gagneras ! Sans parler du fait que nos shampoings te permettent d’espacer tes lavages chevelesque ( ouai j’invente des mots c’est CA la clâsse) et enfin ils sont 100% biodégradables contrairement à toutes les joyeusetés que l’on retrouve dans le conventionnel.

Allez, j’te laisse j’vais prendre une 3e douche au vitriol pour tester la porosité de ma peau#COMMENTCA

Qu’est ce qui différencie un shampoing solide d’un savon saponifié à froid

Un savon saf est le résultat d’une saponification :

Acides gras (contenus dans les huiles/ graisses) + Base forte (Soude caustique) = Savon + glycérine+ insaponifiables+ HV non saponifiées.

Nous créons donc ce qu’en chimie nous appelons un tensioactif. (Molécule à deux polarités : lipophile et hydrophile, c’est sa double polarité qui confère au savon son pouvoir détergeant)

Shampoing solide :

Nous utilisons un tensioactif déjà préparé auquel nous mélangeons des poudres, beurres et HE en fonction de la finalité que nous voulons donner à notre shampoing (cheveux secs ou gras par exemple)

Pourquoi nous n’utilisons pas de savons Saf comme shampoing ?

Si vous regardez l’équation de la saponification : Acide gras+ base forte= Savon + glycérine+…, vous comprendrez qu’en plus du savon à proprement parlé, nous avons obtenu un sous produit appelé Glycérol ou Glycérine. Cette dernière à des propriétés hydratante et humectantes indéniables. Cependant, lorsque nous saponifions des tryglycérides ( donc des huiles végétales, comme la plupart des savonniers de nos jours) nous fabriquons également + ou – 10% de glycérine. Ce qui est énorme. Si pour la peau elle est intéressante, pour les cheveux, à cette dose là, elle le sera beaucoup moins.

–>Elle va alourdir le cheveux, le rendre poisseux mais surtout , à la longue elle va le rendre terne et l’assèchera fortement.

Ensuite, le PH d’un savon se situe au-delà de 8 , ce qui le rend basique. Alors que le cuir chevelu à un PH qui se situera aux alentours de 5/6 donc acide.

–> A la longue, les cheveux peuvent donc devenir poreux et donc cassants.

Enfin, les savons saponifiés à froid sont surgras dans 99% des cas, ce qui veut donc dire qu’entre 6 et 15% d’huiles végétales restent non saponifiés à l’intérieur du savon, ces dernières vont donc regraisser les cheveux beaucoup plus vite et favoriseront l’apparition de pellicules.

Zoom sur notre tensioactif

Le tensioactif sur lequel nous nous sommes arrêtés est le sodium cocoyl isethionate :

-Il est issu des acides gras de l’huile de coco mais surtout il n’est pas sulfaté! 

– Il est entièrement biodégradable et est le tensioactif le plus doux présent sur le marché. 

– son pH acide est proche de celui de la peau et des cheveux

Nous nous tenons à jour quotidiennement des avancées technologiques des chercheurs en matières cosmétiques. Il reste notre maître choix pour le moment.

Comment vous procurer nos shampoings?

– Chez l’un de nos revendeurs ( voir sur not’ sit’ sous l’onglet : Où nous trouver)

– OU via notre boutique en ligne: https://www.washwashcousin.be

#Squirrelsrule

La différence entre un savon saponifié à froid et le savon de Marseille

Tu connais la différence entre un savon saponifié à froid et le savon de Marseille ?

Le savon saponifié à froid est, comme son nom l’indique, un savon sans cuisson, il est saponifié à froid, on ne cuit rien, que dalle.

Le savon de Marseille est quant à lui un savon cuit au chaudron et relargué ( lavé dans une eau saturée en sel pour retirer la glycérine), c’est un savon qui sera donc beaucoup plus sec. Idéal pour la fabrication de lessive à contrario du savon saponifié à froid qui va flinguer ta machine à laver.

Ce n’est pas tant la recette mais le procédé de fabrication qui est important. Il y a de l’huile de palme dans certains savons dits de Marseille depuis des lustres. (Mais il en existe sans bien évidemment)

C’est un débat assez houleux dans la communauté des savonniers, débat auquel je ne prends pas part car, d’une part je ne fais pas de savon de Marseille et donc je ne m’y intéresse pas, d’une autre part, je m’en tamponne le coquillard comme de l’an 40 #Benquoi ?

Wash Wash Cousin , allez-vous fabriquer du savon de Marseille un jour?

Non !

1. Je ne suis pas à Marseille ni de Marseille, laissons cet art aux vrais savonniers de Marseille spécialisés dans ce long et lent processus (je prends simplement l’accent de Marseille en général la nuit du vendredi aux alentours de 2h du matin).

2. Le jour où je dois cuire quelque chose dans un chaudron, ça sera une potion magique, j’aurai une toge de sorcière je hurlerai Expelliarmus sur mon chat #jenaipasdechat

3. Comme d’habitude, le point 3 s’est fait la malle.

Allez, j’te laisse j’vais cuire tous nos savons #COMMENT CA

Les avantages d’un shampoing solide

Quels sont les avantages d’un shampoing solide ?

  • Il ne contient pas de conservateurs

Un shampoing liquide contient plus ou moins 70% d’eau, le reste étant partagé entre; tensioactifs, gélifiants, correcteurs de PH, colorants, parfums et … qui dit phase aqueuse dit conservateurs. Aucun de nos produits ne contient de conservateur puisqu’ils sont tous anhydres (sans eau, j’t’apprends des mots avoue)

  • Il est économique

Un shampoing solide est beaucoup plus concentré par rapport à un shampoing liquide car il est formulé sans eau. Il faut donc beaucoup moins de matière pour arriver au résultat souhaité. Il dure 2 à 3 fois plus longtemps qu’un shampoing liquide.

  • Il est facile à transporter

Plus besoin de vider ton sac à l’aéroport, pendant que les agents de sécu te piquent tes cosmétiques. Plus de flacon déversé dans le fond de son sac non plus.

  • Il est écologique

Si il est bien formulé (sache que les sulfates sont autorisés dans certains cahiers de charges bio ) il sera entièrement biodégradable. Ensuite qui dit solide dit pas de contenant. Totalement zéro déchet j’te dis.

  • Il est récréatif

Tu peux tout à fait imaginer l’utiliser comme palet de hockey sur glace à l’occasion.#Benquoi

Si vous avez d’autres idées n’hésitez pas à nous les faire connaître en commentaire  🙂