Blog : des nouvelles de ouf !

Fabrication du savon

🐿😁🤘

Le problème quand tu es perfectionniste c’est que tu vas toujours trop loin, mais loin genre far far away #Shrekforever
Par exemple, quand je bois un verre avec une copine ,en tant que perfectionniste #tucomprends, je me dois de terminer la bouteille comme là : https://www.facebook.com/washwashcousin/posts/2373084836277833

Donc, oui, on peut en conclure que le perfectionnisme ça donne mal à la tronche #sache-le

Quand on a engagé, j’ai carrément voulu faire un doctorat en Management option ressources over humaine spécialisation : “L’étude sociologique de la santé mentale des community manager en Rome antique” 

Bref, parlons beaucoup, parlons des différentes façons d’obtenir du savon #wesh

La fabrication du savon est divisée en 2 segments principaux : Le melt and pour (littéralement; fondre et verser) et le cold/hot process (procédé à froid et procédé à chaud) .

1) Le melt and pour 

La base Melt and Pour est déjà transformée en savon quand « le savonnier » l’achète. Le savonnier fait fondre la base de savon, ajoute odeurs et couleurs et la verse dans un moule. Dans ce procédé, l’odeur demeure intacte dans sa globalité ( je veux dire par là que tu peux choisir n’importe quelle huile essentielle/ fragrance , tu peux être certain.e que cette dernière restera fidèle et ne subira pas de modification) 
Soucis avec le melt and pour : la grande majorité des M&P sont saponifiés à base d’huile de palme. 
Pour nous, les vrais savonniers, faire du M&P et se revendiquer savonnier on kiff pas tellement. C’est un peu comme si tu achetais une base de gâteau toute faite et que tu t’autoproclamais pâtissier 

3) La saponification à froid et à chaud 
Les procédés à froid et à chaud ont tous les deux la même base : Acides gras (contenus dans les huiles et les beurres) et Base forte (NAOH/ KOH).

A) Dans le procédé à chaud, le savon cru est cuisiné jusqu’à ce que la base forte ait entièrement fait son taf , après quoi, les senteurs et les couleurs sont ajoutées. Elles restent donc intactes et ,comme pour le melt and pour, les HE resteront fidèles)

B) Dans le procédé à froid, les odeurs et couleurs sont ajoutées avant que la base (soude caustique) ait saponifié l’entièreté des acides gras, donc pendant que la pâte à savon est toujours hautement alcaline. Les odeurs et les couleurs ne peuvent être ajoutées après que la soude ait transformé le tout en savon parce que le savon est déjà solide à ce stade là maggle. 
Pour cette raison, les savonniers qui bossent en cold process (comme nous) doivent choisir les senteurs en fonction de leur résistance à un alcali balaize. En ma qualité d’aromatologue lectrice régulière des fiches de sécurité des huiles essentielles, j’avoue, pour oim, c’est easy 

“Ouai mais les huiles essentielles ça tue les bébés phoques” : Va lire ça cousin.e https://washwashcousin.be/2020/…/02/les-huiles-essentielles/

Et, fais comme moi, quitte les groupes zéro déchet, ça rend parano. 

Comment font-ils les savons industriels à la chaîne ? (Ce que nous ne faisons pas mais j’imagine que je n’ai pas besoin de le préciser) 
De plusieurs de façon mais la plus courante c’est la manière « bondillons ». C’est comme des cotillons mais en moins festif. 

Les mecs achètent des bases toutes faites sous forme de bondillons (toujours avec le procédé acides gras + base forte, ya pas 36 façon de faire du savon maggle) le tout est broyé, mixé avec des senteurs et couleurs et pressé en bar de savons. J’imagine que je n’ai pas besoin de te dire que les mecs utilisent rarement des huiles bio de première pression à froid tout ça.

L’avantage de la saponification à froid, c’est que tu ne cuis rien donc que tu gardes au max les propriétés de tes huiles végétales (qui se dégradent à une température qui leur est propre), ton savon est solide #byeleplastique, la durée de vie est plus longue qu’un savon liquide,…

Bref, pas besoin d’un doctorat en saponification pour faire du savon. ;-)Suivre un atelier pour commencer est largement suffisant. (les dates des ateliers de février sortiront fin de semaine prochaine) 

Je terminerai en citant Salvador Dali : « Ne craignez pas d’atteindre la perfection, vous n’y arriverez pas »

Martin :« Absolument et moi je citerai Bonaparte : Si la perfection n’était pas chimérique, elle n’aurait pas autant de succès »

Val ; « Ca va vous ? Vous avez bouffé un philosophe ce matin ? »

Allez, j’te laisse j’vais faire un doctorat en polymères, option méga plastique ,spécialisation : 1 paille dans le nez d’une tortue bien ou bien ? COMMENTCA ? 

Sources

➡️https://thenovastudio.com/essential-oils-in-soap-interview-with-kevin-dunn/

➡️Martine en Indonésie 

➡️https://www.youtube.com/watch?v=qiMaOmDtaYI

Les huiles essentielles

Mode serious activated

Avant tout, sache que tout le monde a le droit de se poser ce genre de questions, ne te sens pas visé.e, on t’aime <3

Les huiles essentielles

Il semble que la psychose populaire continue son chemin sur les groupes zéro-déchet (je n’y suis plus pour des raisons de santé mentale mais on me la raconté ce jour)

Alors c’est parti pour un article pédagogique #weshmaggle

« J’ai lu sur internet que les huiles essentielles étaient toxiques pour les milieux aquatiques. »

Si tu as lu cela sur un groupe zéro déchet signale ceci à l’admin de ma part STP : Nous n’avons pas besoin d’une poignée de gens pratiquant le zéro déchet parfaitement mais de millions de personnes qui le font de manière imparfaite. ( A afficher en grand sur ton frigo. QUOI T AS UN FRIGO ? TU SAIS QUE C EST HYPER POLLUANT ?) 😉

Ensuite, si ça continue, quitte ce groupe , procure toi de bons livres et ARRETE de culpabiliser.

Comme me le disait dernièrement mon pote Régis-le-chimiste #akawikiRégis : si tu veux faire du 100% zéro déchet, suicide-toi en te pendant à un arbre avec un corde en Bambou (et encore, on m’a dit que le Bambou c’était pAaaaaas bien)

Pour revenir sur le sujet ; même si elles sont NATURELLES, les huiles essentielles restent de la chimie concentrée. #Benoui

Ceux qui te parlent de toxicité aquatique, se réfèrent aux fiches de données de sécurité ( document qui accompagne les produits en vrac) or, il y a quand même de grandes chances que le consommateur lambda bosse avec des flacons de 5 à max 30 ml genre.

Une fiche de donnée de sécurité accompagne toute matière première vendue en vrac donc et te donne des infos sur la toxicité et la manière de manipuler le produit ( en gros hein, je ne vais pas t’énoncer tous les chapitres et sous chapitres de nos FDS) #jaipasletemps et #jaidesamis

Dans nos FDS concernant les HE, il est effectivement notifié que c’est toxique pour la vie aquatique. OUI MAIS ON PARLE DE BIDONS DE 10 L … tu as l’intention de balancer 10 L d’HE dans ton aquarium ? parce qu’au-delà du fait que ton poisson sera défoncé pour les dernières minutes de sa vie , oui c’est certain il va crever. Au même titre que si tu le balances dans 1L de vinaigre ou même dans un L de lait en fait. Donc on fait quoi ? on organise un suicide collectif ou on se détend un peu les enfants ?

Nous on parle d’un pourcentage de moins de 1% dans un produit cosmétique.
Si critiquer le fait qu’on utilise des HE, ce n’est pas de l’extrémisme-dictature-Zéro dechet alors je ne m’appelle plus maggle.

EDIT: De plus et à moins que tu ne te laves dans une rivière, ton eau, elle passera par une station d’épuration et elle n’en ressort pas tant qu’elle n’est pas prête à à y retourner, à la nature

« Ouai mais cousine, les HE sont énergivores de ouf et demande une quantité de plantes absolument indécente pour leur production »

Alors, mon poussin, sache qu’une huile essentielle n’est pas l’autre. Par exemple, il faut 5 tonnes de pétales fraîches de roses de Damas pour fabriquer 1 kg d’huile essentielle.( soit 3 à 4 millions de fleurs#samère) C’est pour cela qu’elle coute un rein et c’est également pour cela qu’on n’en utilise pas ( sauf si ça te chante de payer 50 balles ta savonnette)

En revanche , le rendement de l’essence de citron par exemple est de 3 à 5 g par kilos d’écorce. Ce qui est un rendement plutôt cool. Cerise sur le cosmétique, beaucoup de distillateurs bossent en parallèle avec les producteurs de jus de fruits. Ils récupèrent les écorces et ainsi récupère les huiles essentielles contenues dans les péricarpes (autre mot pour désigner l’écorce, juste pour me la raconter) SI CA C EST PAS DU ZERO DECHET !

Toutes les huiles que nous utilisons ont un chouette rendement et ne demandent pas tant de matière que ça

“On m’a dit sur un groupe qu’il valait mieux utiliser des fragrances que des huiles essentielles “

La saviez-tu ? Les fragrances sont composées en partie à partir d’isolats d’huile essentielle……donc… 😉
Les huiles essentielles représente la SEULE alternative aux parfums synthétiques ( dans le cas de nos process j’entends)

“T’as qu’à utiliser des hydrolats pour parfumer tes produits”
Ben non je ne peux pas, nos produits sont anhydres ( sans eau). Je pourrais remplacer notre eau de dissolution de la soude avec de l’hydrolat mais ça servira à qued, ça va juste nous couter un pont et flinguer l’hydrosol ( autre mot d’hydrolat, ouai j connais plein de mots , j’suis trop polyglotte)

« Comment tu sais tout ça cousine ? »

Je suis aromatologue weeeeeesssshhhhh ( j’ai suivi une formation d’un an et demi auprès de André Bitsas, mon maître à penser 😉 #HellOoooooAndré

« Oui mais j’ai lu sur internet que… » STOP : va lire cela https://bit.ly/2ZeZGow et reviens ensuite.

C’était professeur maggle pour WWC .

Et maintenant Ecoutons et chantons tous ensemble:

https://www.youtube.com/watch?v=kNnpHAszq64

Allez jte laisse j’vais balancer 10L d’HE sur Martin et voir si il claque #COMMENTCA

https://www.washwashcousin.be

Une journée “type” chez wash wash cousin 🐿🤘

6h30-7h: Mon réveil sonne: https://www.youtube.com/watch?v=C1w_YPH8TM0

8h30: Je lance les enfants à l’école #byelespoussins 
9h: j’arrive au labo #Hellolespoussins

9h05 : café-debrief. 

En realité, il n’existe aucune journée « type » chez nous. On passe notre temps sur des montagnes russes en se demandant avec excitation et angoisse : « Qu’est-ce qu’il va se passer aujourd’hui les mecs ? »

Par exemple hier, j’étais tranquillement en pyjama en train de préparer un power point (je mattais clairement des vidéos de chat sur le net ) pour un truc de ouf (dont je te parlerai le moment venu) quand mon frère m’appelle en hurlant ; « Chriiiiiiiiissssssss, y’a radio contact qui arrive dans 35 min. au labo, faut que tu viennes fissa » . « QUE-WA ? Non mais et ma présentation, on s’en balek peut-être ? » Martin : « Bah tu la feras cette nuit . Moi : Ok j’arriiiiiive » 

En tant qu’indépendants, Martin et moi on est au four et au moulin (et parfois on aurait clairement besoin de se prendre des grosses poutrelles de farine #benquoi) ; des fois on est à la production, des fois on met des trucs dans des boîtes, des fois on colle des étiquettes sur des trucs « Qui est l’enfoiré qui a collé un étiquette sur le chat ? » 

Souvent on répond au téléphone et aux dizaines de mails qu’on reçoit par jours. 
On excelle dans le multii-tâches (faire du déo en envoyant un mail : check, fabriquer du shampoing en répondant au téléphone :check, téléphoner en préparant les colis :check, répondre à une interview en imprimant des commandes :check,….) 

On a aussi de plus en plus de rendez vous au labo et en extérieur, (je profite toujours des trajets pour écrire) 

Martin : “Chris j’tourne à gauche ou à droite ?”
Moi :”Va tout droit j’suis en train d’écrire un truc de malade” 

C’est ça être indépendant : valoriser toutes les minutes qu’on trouve. 
Martin : “Chris qu’est-ce que tu fous aux toilettes ?”
Moi : “J’apprends à nager bien entendu…. J’arrive, j’envoie un mail à Natacha (Notre assistante de feu) 
Martin : “Mais elle est à 5 mètres de toi”
Moi : “Ouaaaiii mais après j’dois fabriquer de l’après-shampoing alors je partirai en courant ok ?” 

Personne n’a de poste fixe chez wash wash cousin. Tout le monde est capable de maîtriser les différentes tâches que nous devons réaliser chaque jour (production, étiquetage, préparation des commandes,…) 

Bon ok, j me garde la formulation et la comm : parce que c’est ce que j préfère puis honnêtement chaque fois que je parle formulation à Martin il me regarde le regard vide en hurlant : “Christel le latin est une langue morte ok ?” Bref c’est pas son truc. Un peu comme quand il me parle de commerce et que je fais un AVC.
Chacun ses compétences et ses affinités


Mais t’écris quand alors tes publications cousine ? 
Les lundis quand je vais en cours à Liège (en train pour pouvoir valoriser mon trajet) 
Dans la bagnole, lors de nos déplacements.
Après avoir mis les enfants au lit le soir.
La nuit quand je n’arrive pas à dormir ou très tôt le matin . 

5h du mat mon réveil sonne : 

Mon mec : “NON mais SERIEUX t’as vu l’heure ?”
Moi : “Je sais maggle mais j’ai pensé à un truc de percuté cette nuit faut que j’écrive un truc.”
Mon mec : “Je suis fatigué de vivre avec une meuf aussi cinglée que toi.”
Moi : “Moi aussi je t’aime.”

Allez, on te laisse, on va répondre au téléphone en faisant du saut à l’élastique « AllOOOoooooooooooooooooo » 

Love sur vos faces les cousin.e.s 

Cet article a été écrit à 5h ce matin 

Sources 

👉Tchoupi est hyperactif 
👉https://www.youtube.com/watch?v=cHaaSLLBsBM
👉http://bit.ly/2Lpsr9a

Photo: Martin et moi en pleine réunion dans la bagnole

Nos emballages

Nos emballages 

Il est temps de remettre le savon au milieu de la baignoire concernant nos emballages.

🐿« Yo cousine, tu sais me dire pourquoi tes produits sont emballés dans un carton ? »

Pour 6 raisons : 

1) La première c’est que sur nos emballages, tu retrouveras toutes les infos légales (oui maggle, la cosmétique est très encadrée niveau législation). By the way je propose qu’ils fassent pareil pour la drogue ; ça serait pas du luxe que les dealers commencent à faire des emballages un peu plus recherchés histoire qu’on sache ce qu’on doit faire. #merdeàlafin

Bref, sur nos emballages tu trouveras toutes les infos que le législateur nous demande de mettre, à savoir : 

➡️Ce que c’est (pour éviter ce genre de choses par exemple : « les mecs, votre muffin rouge est absolument dégueulasse » ou encore ; « Ton démaquillant il m’arrache totalement laggle »….. oui c’est normal, tu te démaquilles avec l’après shampoing <3 ) 

➡️La dénomination sociale du fabricant WWC SPRL #Represent

Le notaire : « Heu vous êtes certains de vouloir appeler votre société WWC ? Car ça fait quand même penser à … des toilettes » ; 
Martin et moi : « Ben oui JUSTEMENT c’est EnOoooorrrmmmee » 

➡️le poids du truc et la date de péremption 

➡️ les précautions d’usage ( interdit aux femmes enceintes, aux enfants de moins de X années , ne pas fumer, ne pas lancer sur la bagnole de ton voisin, etc) 

➡️la liste des ingrédients sous leur dénomination inci ( Les trucs chelous en latin que nous avons traduit pour toi car , la vérité si j’mens, on est trop sympas chez WWC)

➡️Le numéro de lot : 

« Salut cousine, ton savon s’est transformé en cochon d’inde pendant la nuit. c’est normal ? » 
Moi : « pas tellement ! tu sais me donner le numéro de lot que je vérifie avec ma sœur la fiche de fabrication ? »

2) la deuxième c’est clairement une question d’hygiène, parce que se coller sur la face un truc qui est passé de main en main avec toutes les bactéries que cela implique, j’suis moyennement fan. Quand bien même nos produits sont anhydres (ne contiennent pas d’eau) et que le développement microbiologique est proche de 0.

3) La 3e c’est : jt’ai acheté un cadeau tiens. Cool merci, c’est quoi ? Comment je l’utilise ? Ca vient d’où ? Qu’est ce que je dois en foutre ? Quel est le sens de la vie ? Tu penses que les baleines elles distinguent les voyelles des syllabes ? 

Bref, c’est tout de même plus facile pour toi, pour nous et pour celui qui reçoit ton cadeau. 

4) Parce que https://www.youtube.com/watch?v=1ohpj855o7s

5) Parce que, on passait beaucoup beaucoup… beaucoup de temps à répondre à ce genre de question: “Hello, j’ai bien reçu mon colis mais je ne sais pas distinguer quel produit est quoi? voici un article sur la pollution numérique by the Way; http://eprints.zu.edu.ua/27317/1/Britchkovskaya_doc.pdf

6) Parce que on s’est rendu compte en pesant une boite de produits en vrac ( donc avec plein de papiers de calage pour ne pas abîmer les produits) VS les produits dans leur carton individuels : Les produits en vrac étaient plus lourds que les produits emballés. Ce qui signifie que le VRAC générait plus de déchets à la source maggle.

🐿« D’accord, j’ai comprenu . Mais concrètement ton emballage il est fait en quoi ? « 

On a longtemps hésité à proposer nos produits dans du papier aluminium, puis de les réemballer dans du plastique et de foutre le tout dans du polypropylène au bisphénol en suggérant à tout le monde de les balancer dans une rivière.

Puis finalement, on a opté pour du carton recyclé FSC.  
Le saviez-tu ? ‘FSC Recyclé’ garantit que toutes les composantes bois ou en fibres bois du produit sont issues à 100% de matières recyclées.

🐿« C’est dommage c’est pas totalement ZD »

… relis ce que je viens d’écrire et prends des notes. #yainterrodans10min

Hier j’ai rencontré Béa Johnson et je lui ai présenté ce que nous faisions. Avec mon sourire Béat ( Mouahahahaha le jeu de mot pourrave cousine . OH CA VA HEIN j suis CLAQUEE M****) je lui ai dit : « Nos emballages sont entièrement compostables. »

Après un blanc de 5 secondes elle m’a dit : Le compostage c’est la dernière étape, quand il n’y a pas eu d’autre solution en amont …. Et là j’ai fait un AVC, j’ai regardé Martin en lui signalant que j’étais un être abominable et qu’il fallait qu’il m’abatte sur le champ (Vu qu’on était à l’OTAN, il m’aurait suffi de hurler « Nos produits c’est trop de la BOMBE ») 

Finalement j’ai pas eu le temps de le faire car Béa m’a dit de façon très douce: le mieux pour tes cartons c’est de les mettre dans le bac à carton en fait parce que si tout le monde composte ses cartons éco-sympas, il n’y aura plus moyen de recycler du carton FSC et DONC il faudra abattre de nouveaux arbres. …. 

J’y avais jamais pensé et moi et ma gueulinette de bois (2 chopes de trop la veille au concert de Immolation 🤘) on a compris. J’ai surtout compris qu’il fallait que je relise son livre (mais avant j dois terminer d’affoner celui d’Elodie Wery dont je te ferai un article trop de la balle dessus) 

Bref, j’espère que t’as capté le pourquoi du comment. 

Allez, j’te laisse, j’arrête le solide, j fous tout dans du plastique et je vais direct les déverser dans le bide d’une baleine#COMMENTCA

Source: https://www.youtube.com/watch?v=H0WyhJseftI

Comment bien utiliser nos shampoings solides.

Comment bien utiliser nos shampoings solides:

Il n’y a évidemment pas une seule façon de faire mais je vous donne ici la mienne et crois moi, j’ai de la bouteille, ça fait 5 ans que je n’utilise plus que ces derniers. 

Sache tout d’abord que nos shampoings fonctionnent bien mieux si tu chantes pendant leur utilisation. Si t’as pas d’idées de chanson ; en voici une pas mal sympa : https://www.youtube.com/watch?v=jwbj2gzzTpk

Petit tuyau : Il est préférable d’extirper le shampoing de sa boîte avant de l’utiliser #benquoi

Une fois dans ta douche, ta baignoire, ton évier, ta citerne d’eau,… mouille tes cheveux (oui je sais c’est totalement dingue) 

Si, et seulement si ,tes cheveux sont bien mouillés, chope ton shampoing et fais des mouvements circulaires sur ton crâne. Si tu souhaites faire des mouvements triangulaires ça fonctionne aussi. 

A partir de là, tu dois bien intégrer que plus il y a de mousse , plus il y a des chances pour que tes cheveux soient bien lavés. Moi perso en terme de mousse, j’y vais de façon carrément scandaleuse #unpeucommeaveclegin . 

Si tu trouves qu’il n’y a pas assez de mousse, rajoute de l’eau. Si ça ne fonctionne pas, tu es sans doute entrain de te laver les cheveux avec notre démaquillant. Ne le fais pas. 

Cette technique a le petit désavantage d’emmêler tes cheveux. C’est la raison pour laquelle on a sorti un après-shampoing #pasconslesmecs

Petit rappel : notre shampoing pique les yeux. Ne te lave pas les yeux avec ! 

Comment conserver mon shampoing ? Comme pour tous les produits solides, tu dois respecter une seule règle : BIEN FAIRE SECHER ENTRE CHAQUE UTILISATION. 
COMMENT ? Moi perso, je le dépose sur un gant de toilette sec en DEHORS de l’étang. 

Si tu as d’autres question, n’hésite pas à (re)lire ceci : https://washwashcousin.be/2019/09/24/fapq-concernant-nos-shampoings-solides/

Si tu n’as pas trouvé réponse à tes questions, n’hésite pas à les formuler en commentaire, je n’y répondrai clairement pas #bonokjedéconne

Allez, j’te laisse, j’vais me raser les cheveux, j’en ai ma claque de tous ces shampoings à la con #COMMENTCA

L’histoire de Wash Wash Cousin

L’histoire de Wash Wash Cousin
(Je te préviens c’est long, prends toi un apéro) 

12 février 2015- CHR-Namur 

« Bonsoir Madame c’est moi la sage-femme qui m’occuperai de vous. Comment allez-vous ?
Souhaitez-vous une péridurale ? 

Moi : « Que les choses soient bien claires entre nous. Si vous ne me faites pas de péridurale alors je demande l’euthanasie » 

Naissance de mon premier enfant. Je reçois une superbe valise de produits bébé qui, on ne va pas se mentir, sent super bon. Je tartine ma jolie progéniture en toute confiance (innocence)

Avril 2015 : Je commence à m’intéresser à la composition des produits que je lui mets sur sa belle peau rosée suite à des articles qui fleurissent de tous les côtés sur les réseaux sociaux. Horreur et damnation, je me rends compte que les produits auxquelles je faisais confiance contiennent des substances irritantes, allergènes, perturbateurs endocriniens et j’en passe. 

Décembre 2015 : Je me rends à un atelier sur la saponification à froid organisé par un docteur en chimie (je le précise car cela donne du crédit à mon apprentissage) dans la yourte d’une copine. 
Cet atelier a changé ma vie : Spécial Big up à David 
Je m’intéresse de plus en plus à la fabrication des produits cosmétiques home made. Je me procure une 20e de livres (Oui, ma passion dans la vie après la bière et le métal ce sont les livres) et commence à potasser sérieusement sur le sujet.
Mon compagnon me dit qu’une de ses employées fabrique également ses produits elle-même ( Spécial Big up à Charlotte <3) et m’initie à plusieurs produits dont les shampoings solides. 

De là, je me trouve une passion sans fin pour la fabrication d’absolument tous mes cosmétiques, du savon au shampoing aux crèmes hydratantes en passant par le maquillage (résultats moyens pour le make up, je suis assez exigeante sur le sujet) 

Je potasse pendant plus d’un an donc et fais des centaines et des centaines d’expériences dans ma cuisine. 
Mon mec : « sérieux elle est dégueulasse la crème vanille dans le frigo »
Moi : « tu es entrain de bouffer ma crème hydratante maggle »

Décembre 2016 : Naissance de ma fille. Je me rends à la maternité avec mes propres produits et refuse poliment la valise de produits bb qu’on me donne à la maternité.#ucanputitinyourbip

Jeanne a 1 mois et ma sœur me fait part de son désir d’entamer une formation en aromathérapie appliquée chez Bioflore. Ma sœur c’est aussi ma meilleure amie #loveuSarah
Ni une, ni deux, je balance une partie de mes économies pour la rejoindre.

Encore une étape qui a changé ma vie. J’apprends énormément de chose tout en continuant mes recherches sur les cosmétiques. Cette fois ci, je vais plus loin et me procure des livres destinés aux professionnels. Je potasse très tard la nuit, je passe des heures sur des forums de chimistes, sur des blogs et je me procure des cours de chimie via mes anciens élèves qui sont en haute école ou à l’université. Je jongle entre mon métier d’enseignante à temps plein, mes deux enfants, ma formation chez Bioflore et mon propre apprentissage. J’ai une soif d’apprendre absolument intarissable sur le sujet. Je lis des thèses à n’en plus pouvoir et rencontre différentes personnes : des vendeurs de matières premières cosmétiques, des chimistes, des toxicologues (Spécial big up à Nathalie <3) , des médecins( Spécial Big up à Hassene <3) , une pharmacienne au top ( Spécial big up à Pauline  <3) . Je ne dors pas beaucoup et il m’arrive de dormir habillée pour gagner plus de temps #Trashhein (j’avoue j’ai craqué nerveusement quelques fois au point de faire des crises d’angoisses du à un certain surmenage #tumétonnes)

Je forme toutes mes copines à la fabrication de cosmétiques. En tant que prof, j’aime transmettre, mais j’aime surtout le faire de manière ludique en vulgarisant les mots compliqués et en y annexant des exemples concrets. J’aime qu’on comprenne les choses compliquées qui en réalité ne le sont pas, Il suffit de bien choisir ses mots 😉

Juin 2017, Je décide sur les conseils d’un ami (Spécial big up à Thomas et son adorable épouse Aurélie) de créer une page dédiée à des ateliers de saponification. 

Il me faut un nom… J’avais l’habitude de graver Wash ur ass sur tous les savons que j’offrais à mes potes. J’aime le concept d’une cosmétique bio mais badass. J’ai envie de casser les codes de cette cosmétique éthique. Quelques bières dans ma yourte avec un ami et on fait un brain storming. J’ai envie de garder Wash parce que ça sonne bien pour la saponification. Les idées fusent. Wash ur sins, Wash the f****, Wash ur soul, Wash ingtonDC, Wash is love ? baby don’t hurt me ( https://www.youtube.com/watch?v=3rzgrP7VA_Q ) l’un de nous lâche Wash Wash cousin. Lequel? On ne s’en souvient pas mais ça nous fait vraiment bien marrer. Allez c’est parti ça sera wash wash cousin. Moralité: Les bonnes idées naissent souvent avec une bonne dizaines de bières.

Je lance mes ateliers. Ça fonctionne, je m’éclate. Août 2017, je me dis qu’il me manque quelque chose ; j’ai envie moi aussi de créer ma propre marque. Je passes des jours et des nuits entières ( je suis prof et donc en congé) à analyser le règlement cosmétique européen car nous, fabricants, sommes tenus à une réglementation très stricte. 
Je fais la connaissance d’une cosméteuse adorable (Spécial Big up à Sandrine <3 ) avec laquelle j’échange énormément, on s’entraide et on se rencontre plusieurs fois. 

Septembre 2017 : Ma sœur se fiance, y’a plein de bon vin, je ne sais pas dire non à l’alcool tu le sais et je me retrouve à me foutre une tamponne avec mon petit frère, Martin. #quejeneprésenteplus

Christel : « Hey petit, t’as pas envie qu’on lance une marque de cosmétiques totalement allo avec une communication de cinglé pour changer de ce qui se fait déjà ? »
Martin : « FARPAITEMENT. Bonne idée. Chope ? » 

Je potasse toujours autant de août à avril. Je me retrouve à devoir calculer des poids moléculaires pour calculer le rendement théorique d’une saponification à froid …. Mais franchement : j’adore ça, ça me passionne littéralement et je regrette de ne pas avoir choisi chimie après ma rhéto. Je forme mon frère à la saponification et on fait des expériences à deux. Je mets au points des shampoings, baumes à lèvres , déo etc.

Je trouve une formation à Paris sur la réglementation cosmétique et décide de m’y rendre afin de me rassurer sur mes connaissances et voir si je suis en train de faire n’importe nawak ou si je suis dans le bon. Je suis rassurée, j’ai tout capté (Spécial Big up à Christine <3). Je finalise mes rapports toxicologiques et on lance notre gamme de savons saponifiés à froid pour commencer. On lance par la suite le reste de notre gamme. 

Juin 2018 : je sors première de ma promotion chez Bioflore #Clâsse

Depuis on a sorti pas mal d’autres produits et on en sortira encore plein d’autres mon pote ! 

Fin 2018: Le salon Récupère à Namur change totalement la donne pour nous, c’est ce week-end là que wash wash cousin décolle vraiment (Spécial big up à Cécile <3) 

2019 : année de percutés pour Wash Wash Cousin. Les magasins nous contactent, la presse nous contacte, les clients sont de plus en plus nombreux, on reçoit des messages, mails, hiboux, commandes, par centaines. On ne comprend pas ce qu’il nous arrive on hallucine totalement . Moi je jongle toujours entre mon métier d’enseignante, mon rôle de maman, le développement de WWC et les ateliers. 
Mars 2019, devant le sérieux de notre entreprise on décide de se constituer en SPRL mon petit frère et moi. On va chez le notaire. On capte qued à ce qu’il raconte mais on signe. 
La charge de travail devient énorme et je décide de quitter l’enseignement fin juin 2019 pour me consacrer entièrement au développement de ma boîte. 

Octobre 2019
Valentine, notre sœur chimiste, décide de rejoindre l’aventure. On engage également un ouvrier de prod et on accepte une stagiaire en secrétariat ( On vous les présente bientôt #HelloKevinetNatacha) On compte continuer à créer de l’emploi le plus possible (C’est sans doute, ce qui nous rend le plus fiers dans cette aventure) 

Maintenant Wash Wash Cousin c’est 111 revendeurs 4 (bientôt 5 ;-)temps plein ( Moi à la formulation, rédaction des dossiers toxicologiques et communication, Martin : direction commerciale, Valentine : direction production, Kevin : Ouvrier à la prod, Natacha : Stagiaire administrative de feu ) et des dizaines de projets plein la tête. C’est l’aménagement d’un nouveau laboratoire de production pour janvier 2020. C’est aussi et toujours une solution pour réduire les déchets dans la salle de bain. 

Nous sommes une toute petite entreprise à taille humaine et nous sélectionnons nos matières premières avec soin. Dès que cela est possible nous commandons ces matières premières chez des fournisseurs belges, comme par exemple toutes nos huiles essentielles et les contenants en verre de nos baumes. Le reste de nos matières première est commandé en Europe exclusivement. Nous collaborons avec des dizaines de petites épiceries locales avec lesquelles nous partageons les valeurs et nous encourageons vivement toutes les initiatives de ce genre.

👉Notre combat est, et sera toujours, la réduction des déchets ! A relire ici : https://washwashcousin.be/notre-combat/

Moralité ? : Si tu es passionnée et que tu te donnes les moyens d’accomplir ton rêve (Que tu bosses 24/24 pendant plusieurs années sans te payer , soyons honnêtes !) rien ni personne ne pourra t’arrêter. Crois en toi et crois en ton projet c’est le meilleur chemin vers la réussite. #ChristelCarlierphilosophedecomptoir.

On est très fiers de ce qu’on a accompli et on accomplira encore plein de choses, sky is the limit. 

Merci à vous tous.tes de nous permettre de réaliser tout cela .
We love you . Forever and ever.

Toi: « Arrête, je vais chialer maggle. »
Moi : « Tracasse, je suis DÉJÀ en train de chialer » 

Christel Martin et Valentine, 3 des 5 frères et sœurs Carlier (On essaye de convertir les 2 autres)

Allez, on te laisse, on revend tout et on part fabriquer du plastique pour le balancer direct dans les océans#COMMENTCA

 

Zéro déchet


Je suis abonnée à plusieurs groupes zéro déchet et je constate un certain manque de bienveillance malheureusement. 

Ce message pour souligner qu’une démarche imparfaite est déjà un sacré grand pas! 

Step by step! 

#Fucklécoculpabilité

(We don’t need a handful of people doing zero waste perfectly. We need millions of people doing it imperfectly

Nous n’avons pas besoin d’une poignée de gens pratiquant le zéro déchet parfaitement . Nous avons besoin de millions de personnes le faisant imparfaitement)

Par exemple , des fois, on nous pose ce genre de question (we do not judge, we like everybody)

Dis moi Wash Wash cousin tes produits sont-ils locaux, bio, de saison, acheminés en vélo, testés sur les bébés phoques et biomimétiques ?

Local ?
Sans faire l’inventaire de nos matières premières ( tu trouveras tout ce joyeux bazard sur notre site internet), sache, mon pote, qu’on ne sait pas se procurer des huiles et beurres exotiques en Europe ( Ouai, c’est totalement scandaleux que personne ne cultive des noix de coco dans le Hainaut) 

On fait le choix d’utiliser un maximum de matières premières de qualité biologique ou sauvages en fonction de la disponibilité. 
On peut par conséquent difficilement imaginer un savon 100% européen dans la mesure ou une saponification à froid requiert un certain % de graisses dites « dures » pour se tenir.

Cela dit, on pourrait faire un 100% huile d’olive ( appelé savon de castille) mais on n’a pas envie parce que ;comment ferions-nous alors pour nous promener à poil avec une barbe de père noël en mousse en hurlant hohoho si nos savons ne moussent pas ? ( c’est pas la seule raison mais c’est la plus évidente à nos yeux) 

J’te laisse j’vais planter du karité dans mon jardin #COMMENTCA

 

Les applications cosmétiques


Les applications cosmétiques???

C’est la mode, c’est facile et c’est pratique. Le consommateur non éclairé a tout à coup accès à une multitude d’informations qu’il pensait réservées à des docteurs en chimie bilingues latin- anglais OU à des meufs totalement barges qui s’éclatent à décrypter toutes les INCI dans les magasins (Oui, comme moi et OUI mon mec ne veut plus faire les courses avec moi) 

Oui, mais, comme bien souvent, la réponse n’est pas binaire. (Ça serait trop facile et on finirait par s’emmerder). 

Analysons 2 applications (je n’ai pas eu le temps d’en faire plus car, comme tu le sais, c’est un peu la « folaïe » au labo).

1) YUKA

Yuka reconnait les produits en scannant les code-barres et classe les ingrédients en quatre catégories : risque élevé, risque modéré, risque faible et aucun risque
Cette notion de risque dépend de 4 effets : perturbateur endocrinien, allergène, irritant, cancérogène. Enfin, l’INCI est traduite en français (Cela dit, nous on le fait déjà pour toi, OUI on est super sympas de ouf) 

2) InciBeauty

InciBeauty reconnait les produits en scannant les code-barres et classe les ingrédients en quatre catégories : controversé à risque, pas terrible, satisfaisant, bien.

————————————————————

Je me suis amusée à scanner le shampoing bébé sur yuka d’une part et sur InciBeauty d’autre part.
Sur yuka il obtient 100% et sur InciBeauty 18,9/20 (InciBeauty justifie cette note du fait de la présence de farine d’avoine qui contient du Gluten) 

La note finale est donc propre à chaque application. Un peu comme le point de vue peut changer d’une personne à l’autre en fait. Moi par exemple je trouve que la bière c’est super bon mais mon fils de 4 ans et demi me dira que c’est carrément dégueu ton truc maman. Genre.

Autre point à soulever (en réalité il en existe des dizaines, mais je n’ai vraiment pas le temps de t’écrire un livre, j’étofferai cet article au fil des prochaines semaines) ; LES ALLERGENES.

Depuis que les substances parfumantes sont surveillées en raison de leur potentiel allergène élevé, 26 d’entre elles doivent obligatoirement être mentionnées dans la déclaration INCI (à partir d’une certaine concentration et selon que le produit soit rincé ou non) 

Le consommateur ne peut pas identifier, à la lecture des appellations s’il s’agit d’une substance synthétique OU du composant d’une huile essentielle naturelle. 

T’as rien pigé ? Suis-moi

Prenons l’exemple du géraniol. 
Dans de nombreux produits cosmétiques on trouve la dénomination INCI Geraniol.
Oui, mais il y a géraniol ET géraniol maggle!

Le géraniol est une molécule aromatique présente dans de nombreuses huiles essentielles.
Il existe aussi du géraniol synthétique entièrement reconstitué en laboratoire ?

OR, ce que nous apprenons en aromathérapie c’est que « le tout vaut mieux que la somme des parties ». 
Une huile essentielle est, en général, constituée d’une centaine de molécules aromatiques. Ces molécules ont toute un rôle à jouer et l’un de ces rôles c’est de modérer l’action des molécules majoritaires en leur disant de BIEN SE CALMER NOM DE ZEUS.

Une molécule synthétique toute seule n’aura donc pas une armée de petites molécules faisant office de tampon et sera dès lors beaucoup plus agressive.

LE BDIH allemand a fait mener une enquête concernant le géraniol. 
On a testé sur 50 personnes ayant montré une réaction allergique au géraniol, comment elles réagissaient à des huiles essentielles contenant du géraniol.

– 20% ont montré une réaction à la substance odorante géraniol isolée chimiquement 
– Aucune personne n’a réagi aux huiles essentielles contenant du géraniol.

La liste INCI ne permet malheureusement pas de savoir si l’on a affaire à une molécule synthétique ou une molécule aromatique contenue dans une huile essentielle et DONC les applications cosmétiques ne font pas la différence !

T’as comprenu ?

Tout ça pour te dire que les applications cosmétiques c’est bien mais tu dois tout de même garder l’esprit critique en te documentant ou en suivant notre page facebook en fait 😉

Allez, j’te laisse j’vais commander des molécules synthétiques sur Amazon#COMMENTCA

Sources : 
-L’observatoire des cosmétiques, Applications cosmétiques : derniers pourparlers avant la guerre ? 30 octobre 2018
-La vérité sur les cosmétiques ,Rita Stiens
-Martine fabrique du LSD dans son labo, editions foncdé
-Cours d’aromathérapie appliquée, Bioflore
-L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme, Daniel Pénoël, Roger Jollois
https://bit.ly/2UgxmfF

Les informations sur internet.

 

Dis WWC J’ai lu sur internet que les SCI ce n’est pas bien, les huiles essentielles non plus, les huiles végétales ça craint et l’eau n’en parlons pas. 

Bon. Je vais t’expliquer 2 ou 3 petites choses rapidement.

L’élaboration de nos produits est au cœur de nos préoccupations. En effet, je ne formule jamais sans avoir potassé comme une arrachée pendant des mois. Les produits finis de WWC ont donc fait chacun l’objet de plusieurs mois d’études. Je suis sans cesse en questionnement et je me tiens au courant des actualités scientifiques (ne me demande pas pourquoi mais je trouve tout cela PASSIONNANT) 

J’ai, par exemple, lu dernièrement sur internet que les huiles essentielles c’est mAaaaaaalllll.
Voici ma réponse en tant qu’aromatologue ; Les huiles essentielles sont des substances précieuses qui en général demandent pas mal de matières premières pour récolter pas grand-chose au final. On est d’accord. Par contre, ne rêve pas, je ne me passerai jamais des huiles essentielles qui représentent une superbe alternative aux fragrances et aux parfums synthétiques. Enfin, ce sont de fabuleux actifs naturels. 
Leur rareté est la raison pour laquelle nous les utilisons avec parcimonie et que nous les dosons au minimum acceptable possible (pour que ça sente un minimum genre) Nous sommes très largement au-dessous du seuil autorisé par les instances. Enfin, nous n’utilisons jamais d’espèce cites.
C’est quoi encore pour un mot CITES ? Pour résumer on parlera d’espèces protégées. 

“Certaines espèces sont menacées par une demande excessive et/ ou par des comportements de pillage empêchant leur régénération et conduisant, sans clairvoyance assumée rapidement, à leur inéluctable disparition”. André Bitsas Bioflore.  
Ex d’espèces Cites : Bois de rose, santal blanc,…

Affirmer qu’une chose est vraie parce que tu l’as lue sur un blog cela relève à dire : ” j’ai été passer le WE chez Marie Kondo c’était le bordel total “. C’est un non-sens. 

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : Tout n’est pas à jeter, loin de là. Mais la première chose à faire quand tu lis une info sur le net c’est de vérifier la source. Parce que tu peux tomber sur ce genre d’article ( qui m’a fait hurler de rire : Rapport au fait que j’étais encore prof il a quelques jours #situmesuisunpeu : 

https://nordpresse.be/penurie-de-profs-profs-decedes-seron…/

Donc ce n’est pas parce que c’est joliment torché, qu’il y a de jolies photos et quelques mots scientifiques chelous, que la personne derrière son clavier elle pige quelque chose à ce qu’elle raconte.

Quand tu lis une info sur le net, la première chose c’est de vérifier la source ( je le répète parce que c’est important) , qui l’a écrit ? Est-ce que cette personne essaye de me vendre quelque chose ? Est-ce que cette personne parle en son intérêt ? Cette blogueuse est-elle payée par une marque pour débiter autant de bullshit à la minute ? A-t-elle les connaissances nécessaires à la rédaction de cet article ? Est-ce que cette personne est bourrée ?sous acide? Les 2? #benquoi ?#Personnenelesait

Et tu es en droit de te dire :”oui mais WWC toi aussi tu vends des trucs”… c’est pas faux, enfin c’est presque vrai. Je ne m’occupe pas de la partie commerciale, parce que ça me stress et crois moi; je suis aussi stressée qu’un caniche épileptique sous amphétamines. 
Cela dit en terme de transparence on peut dire qu’on y va à crever dans le coin ( à prononcer avec un accent liégeois STP) . Et ça ne changera jamais. Moi j’essaye juste de t’expliquer des trucs incompréhensibles de la façon la plus simple qu’il soit ( rapport à mon ancien métier de prof sans doute) 

Le saviez-tu ? Il existe des gens qui pensent fermement que la terre est plate … message largement véhiculé … sur internet. Si tu fais partie de ces gens-là … Non, rien. 

Allez j te laisse j vais écrire sur internet que l’acide linolénique #samèrec’est du poison #COMMENTCA ?

Les tests sur les animaux

Vu qu’on nous pose souvent la question, on va y répondre de façon limpide, évidente, substantielle et anachronique.Bref.

Nos produits sont-ils testés sur les animaux ?

Non, bien sûr que non, jamais, pas une seule fois, vraiment, NON DE OUF.
Et puis, J’ai préféré tout tester sur mes enfants #Benquoi

Savais tu #maggle que, le règlement cosmétique européen, INTERDIT tous les tests sur les animaux , que ce soit sur le produit fini ou sur les matières premières et ce depuis 2013 ? 

Alors, il y a certainement des âmes sans cœur qui contournent la loi, notamment avec le règlement REACH, … mais on espère très fort qu’ils souffriront jusqu’à la fin de leur jours d’une gastro ET d’un énorme rhume en même temps ( as-tu déjà éternué tout en ayant une vieille gastro ? C’est poétique) 

Voilà, maintenant tu sais tout

Allez j’y vais, je vais tester notre mousse à raser solide sur des bébés escargots #COMMENTCA

service_client
Service client

Cliquez-ici pour nous contacter pour toutes questions avant et après votre achat.

securiteSécurité

Notre site est protégé par une connexion SSL. Vos paiements sont sécurisés grâce à notre partenaire Stripe.com.

livraisonLivraison

Livraison gratuite en Belgique dès 59€ d'achat effectuée par GLS. Voir tous les tarifs.

Stripe_

GLS LOGO

Newsletter

Reste au courant de nos promotions, événements et nouveautés grâce à notre newsletter. Promis, on te spammera pas mon pote !

Cartes cadeaux 

Offre une carte cadeau de ouf à ta BFF, ton frère, ta mère ou ton âne de compagnie.

c'est par ici !
Informations
Crée ton pack

Tu le savais ? Combine nos savons ou nos shampoings comme tu les aimes !

c'est par là !
Réseaux sociaux

FB Nous suivre sur Facebook

IG Nous suivre sur Instagram